Quelle suite pour le CAC, après 16 % de baisse en 16 jours, il semble que le CAC vient d'initier une baisse de très long terme (sur plusieurs trimestres) - Le blog de Bréhat
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2020 1 09 /03 /mars /2020 00:32

Bonsoir,

Comme je l'envisageais dans mon dernier billet du 27 février, le CAC est allé visité la zone 5050 - 5250 et également autour du 10 mars comme je l'anticipais.

Vendredi 07 mars en clôturant à 5 139 points, le CAC a chuté de 15,9 % en 16 jours calendaire (12 jours de bourse) ... et cela fait en tout 3 semaines de baisses consécutives. C'est une baisse violente que l'on ne rencontre que rarement et qui en dit long sur ce que cela veut dire pour la suite. Il s'agit bien plus qu'une simple respiration du marché.

En effet, des configurations comme celles ci : 3 baisses consécutives avec plus de 10 % de baisse cumulée entre fin de semaines ne s'est produit qu'à 4 reprises ces 12 dernières années. Passons les en revue :

  • Le 20 juin 2008, 10,1 % de baisse. 6 mois avant Lehman Brother le 15 septembre 2008 qui marqua le début du Krack de l'automne / hiver 2008 / 2009 lié à la crise financière des subprimes (qui avait débuté en juillet 2007 qui marque le dernier sommet du CAC : 6157 pts qui on le rappelle était plus bas que le sommet atteint lors de la bulle internet de 2000). Krack qui s'achèvera le 09 mars 2009 ;
  • Le 23 janvier 2009, 15,0 % de baisse en fin de cette période de Krack ;
  • Le 27 février 2009, 13,5 % de baisse, là aussi en fin de Krack ;
  • Le 12 août 2011, 16,4 % de baisse en plein milieu du Krack qui a marqué la crise de l'Euro.

On voit donc que ces séquences de 3 semaines de baisse consécutives pour un cumul de plus de 10% de baisse  ont marqué des moments cruciaux de la vie du CAC.

Arrivant juste après le sommet de 11 ans atteint le 19 février à 6111 points, nous pouvons certainement en déduire qu'il s'agit probablement du signal de la fin de la fête ... la bulle boursière débutée, justement après la crise de l'Euro en 2011 est probablement terminée, vous comprenez mieux pourquoi je mentionnais le range 4250 - 5250 dans mon billet du 27 février.

Cette séquence arrive également bien que la FED ait décidé le 03 mars de baisser de 50 pts de base son taux directeur principal (pour l'amener à 1,25 %) en dehors de toute réunion de revue monétaires où elle prend normalement ce genre de réunion ce qui en soit est assez inquiétant puisque ce genre de décision n'a eu. que deux précédents, après les attentats du wall trade center, et après la faillite de Lehman brother.

Cette séquence arrive donc à un moment ou de nombreuses crises importantes, nationale, régionale et mondiale se télescopent :

  1. Crise de confiance politique et sociale en France (on voir le nombre de députés LREM diminué de manière de plus en plus rapide, cela s'est accéléré après l'annonce de l'utilisation de l'article 49-3 pour imposer une réforme de retraite rejetée par une majorité de français et en particulier de française (62 % d'entre elles suivant un récent sondage).
  2. Une crise migratoire en Europe ravivée par les tensions entre Turquie et Syrie et chantages de la Turquie envers l'UE
  3. Une crise sanitaire avec le Coronavirus. La France est le 4 ème pays le plus touché en plus de la Chine. Désormais les français sont persona non gratta dans nombre de pays  ... les français qui avaient prévu des vacances à l'étranger à pâques ou les week ends prolongés de mai vont probablement devoir rester chez eux.
  4. Une crise économique qui en découle ... on parle désormais de récession sévère en Chine et en Europe. L'indice PMI manufacturier en Chine a été publié  à 40 ... celui des services à 23 il me semble ... c'est signe d'une récession massive en Chine et comme la Chine est l'usine du monde, la répercussion dans la plupart des pays européens va être terrible. De nombreuses faillites sont à craindre, cela à commencer dans le secteur du tourisme /. transport, notamment avec la faillite de la compagnie aérienne low cost FlyBe. Les petits commerces français aussi n'avaient pas besoin de cela eux qui depuis novembre 2018 vivent crise sur crise au point que leur trésorerie sont mises à mal .. de nombreuses fermetures sont à craindre. L'annonce d'apple sur ces perspectives de production (elle produit tout en Chine) / ventes et la chute de 20 % de son cours de bourse (soit 260 milliards de volatilisé en quelques jours).
  5. Et une nouvelle crise de confiance dans le pouvoir des banques centrales, dont on vient de voir les prémisses avec la chute des marchés les 6 et 7 mars juste deux jours après l'annonce de baisse des taux de 50 pts de base de la FED.

Dans les 4 cas présentés précédemment, une quatrième semaine de baisse à suivi dans l'ensemble des cas sauf la séquence terminée le 23 janvier 2009. Dans les trois autres cas les baisses ont été de 2,48 %, 6,20 % et 6,13 %.

Suite à ces baisses en 3 ou 4 semaines, ... le CAC a réalisé des rebonds conséquents de 8 - 16 % en 15 jours sauf pour la baisse de juin 2008 pour laquelle le CAC subit 2 semaines de baisse supplémentaire pour 10 % de baisse supplémentaire (20 % en tout en 6 semaines donc) avant de rebondir de 11,7 % en 4. semaines pour atteindre un niveau qui constitua alors le point de short parfait avant le Krack de 2008 / 2009.

Vendredi, le VIX EPCR 5J est à 31,9, un plus haut de pessimisme à wall street depuis le 24 décembre 2018 qui marqua la fin de la baisse de respiration atteints quelques jours plus tard à 4599 pts, avant le denier rebond (32,9 %) de la bulle jusque 6111.

On notera que dans la crise des subprimes, le seuil des 31 pts de VIX EPCR 5j n'avait été atteint qu'à compter du 17 mars 2008 ... là aussi quelques trimestres avant le grand Krack de 

Dans ce cadre, quelle suite pour le CAC ? 

  1. A court terme, semaine prochaine, le CAC devrait rebondir, potentiellement jusque mercredi soir puis chuter de nouveau lourdement pour aller visiter les dessous de 5000 pts ... et aller combler le gap de 5023-5040 du 1é février 2019, il pourrait même aller sous 4900 pts. 
  2. Ensuite, à MT étant donné le niveau de pessimisme atteint à wall street, il est plus probable que le CAC démarre un rebond de 8-10 % qui durera de une à deux semaines .. vu le contexte spécial de la crise du coronavirus qui prend une tournure inquiétante en Europe avec la mise en quarantaine de 15 Millions de personnes en Italie du nord incluant la mégapole Milanaise et le bijoux touristique  de Venise et également l'interdiction de rassemblement de plus de 1000 personnes sur tout le territoire national français, il faudra quand même garder à l'esprit qu'un mouvement de panique pourrait se prolonger et que la baisse se poursuive non stop vers 4600 points voire vers le gap de 4400-4430 du 7 novembre 2016. Un rebond de 10 à 15% aurait alors lieu. Mais dans les deux cas cela ne devrait pas aller plus haut que 5600-5700 pts désormais.
  3. Enfin à LT et TLT (plusieurs trimestres), il est probable que le CAC ne revoit pas ses 5600-5700 pts avant longtemps mais au contraire continue de baisser vers les 4250 - 4450 pts dans un premier temps et potentiellement aille sous les 3700 pts (malheureusement le coronavirus n'a probablement pas fini de nous inquiéter, que se passera t'il si il atteint le coeur de l'Afrique ? si les maisons de retraites et Ephad ne sont pas suffisamment protégées (sachant que les personnes âgées et ayant déjà des problèmes de santé ont des taux de mortalité très importants (environ 50 % de ce que je peux analyser) que l'on se rend compte qu'il n'y pas assez de lits de réanimation (3600 en France en 2012, nous en avions 5700 en 2006) nécessaire pour traiter les personnes en détresse respiratoire provoquée par ce virus chez certains infectés. A qui seront attribués les lits de réanimation en priorité ? Aux gouvernants, riches, aux personnes âgés ou au contraire à ceux de moins de 70 ans ... il faudra faire des choix si l'on est dans ce cas ... cela pourrait créer des mouvements de panique amplifiés par l'impression (et ce n'en est pas qu'une) d'impréparation des autorités françaises et une perte totale de confiance dans nos autorités  ... qui ont envoyé les 19 tonnes de nos masques FFP2 à la chine il y a peu de temps laissant nos personnels soignants et les français sans protection !! (3600 lits de réanimation ... dont disons 2000 pour traiter les besoins autres que coronavirus ... cela fait 1600 sachant qu'actuellement nous avons 45 personnes en soins intensif sur 1126 cas d'infection .. soit 4 % des cas d'infection. Un docteur de l'institut Pasteur disait que dans le cadre d'une pandémie, 30 à 60  % de la population serait infectée ... disons  45 % de 67 Millions de français cela fait 30 millions et donc 4 % de 30 millions ce sont 1 200 000 de personnes en état de détresse respiratoire évidement pas en même temps mais même sur 24 mois cela ferait 50 000 personnes par mois ... on voit bien que les capacités de lits disponibles ne sont pas du tout en rapport avec ce qui serait nécessaire. Bien entendu cela est à prendre avec beaucoup de précaution mais ce genre de pandémie s'est déjà produit avec la grippe aviaire en 1918-1919.

Le point bas dépendra de la crise du coronavirus mais surtout de la crise dans les banques centrales ... une bonne nouvelle sur la crise du coronavirus, vaccin, médicaments, recul des cas dans le monde ferait remontrer la bourse quelque temps mais probablement pas au point de le faire revenir sur ses plus haut de 6111. 

En effet avec autant de crises qui s'entrechoquent, les marchés commencent à sortir de leur bulles de "tout est bien, tout va bien" et le choc de réalité me semble avoir pris le dessus sur l'optimisme béat.

D'ailleurs le pétrole brut a bien chuté et presque déjà atteint le range objectif que je donnais 36 - 44 $, le barri WTIC est descendu à 41 $ mais le Brent n'a atteint que 45 $ pour l'instant, donc vu les circonstances je pense que le pétrole ira  vers 36 $ et possiblement un peu plus bas.

Il me semble dans ce cas très prudent d'utiliser tout rebond pour se délester des actions si vous en avez encore. Cela n'est bien entendu pas un conseil à suivre obligatoirement, juste une opinion.

Prudence et Bonne semaine à toutes et tous,

Bréhat

Partager cet article

Repost0

commentaires

B
Point bas atteint aujourdhui: 4025. Par rapport à la prévision, la situation se dégrade très rapidement. Ce serait interessant d'actualiser cette prévision. Bonne soirée.
Répondre
G
33 dîtes 33 ...33 ....33
Répondre
G
Voilà -30% , le patient respire encore un peu , on fait quoi docteur ?
Répondre
W
suspense et ce dans de nombreux domaines ... le brexit a été une bricole à côté de cette nouvelle affaire ...on imaginait diverses causes de krach ... mais ce qui est imprévu a plus de poids !
Répondre
B
en 1918-1919, ce n'était pas la grippe aviaire mais la grippe espagnole. et pourquoi "espagnole" ? parce que la censure n'existait pas alors en Espagne - contrairement à tous les autres pays européens en guerre- et donc la presse en parlait. mais en fait cette pandémie là était non pas originaire d'Espagne mais venait d'asie. curieux rappel historique, non....
Répondre
G
Ca y est , c'est la débandade , on vient dans la zone 4800 , pas fini encore je verrais bien un test des 4500 avec les bancaires qui font moins 10 ..et plus ...ça me rappelle le début du siècle voir 2008 ...
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Bréhat
  • Le blog de Bréhat
  • : Trader le CAC grâce à un modèle exclusif et innovant identifiant chaque vague avec un potentiel points à une date donnée. Modèle ayant un excellent track record depuis sa mise en service en août 2010. Ce blog s'adresse aussi à celles et ceux qui désirent suivre l'actualité économique de manière contrariante (loin des informations edulcorées distillées dans la presse specialisée et les médias) car ils pensent que cette crise n'est malheureusement pas terminée.
  • Contact

Provenance visiteurs

Locations of Site Visitors

Recherche