Le blog de Bréhat - Trader le CAC grâce à un modèle exclusif et innovant identifiant chaque vague avec un potentiel points à une date donnée. Modèle ayant un excellent track record depuis sa mise en service en août 2010. Ce blog s'adresse aussi à celles et ceux qui désirent suivre l'actualité économique de manière contrariante (loin des informations edulcorées distillées dans la presse specialisée et les médias) car ils pensent que cette crise n'est malheureusement pas terminée.
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2020 6 04 /01 /janvier /2020 10:57

Bonjour,

Tout d'abord tous mes meilleurs voeux de bonheur et réussites pour cette année 2020 qui devrait être une année passionnante car charnière dans nombres de domaines notamment celui de l'économie, de la finances des bourses mais aussi politique et social, notamment dans le monde occidental (je pense en particulier aux USA : destitution qui ne va pas aboutir et retour de flamme vers le camp démocrate ... arroseur arrosé / Réélection de Trump cet automne, à la France : le projet de réforme des retraites survivra t'il à la semaine de contestation qui arrive ? / élections municipales de mars et au Royaume Uni, mise en oeuvre du Brexit et d'une véritable politique sociale et économique en totale indépendance des Lobbys et contraintes des apparatchik incompétents, non élus de Bruxelles), je l'espère pour le meilleur pour les anglais et aussi mes investissements en livre sterling.

En ce qui concerne le CAC, suite à mon dernier billet du 23 décembre, le CAC aura finalement clôturé l'année à 5 978 pts contre 4 731 pts pour l'année 2018 ... soit + 26.34 % de hausse, belle euphorie boursière.

Finalement le scénario d'un test des 6 000 pts (range 6000 - 6200 évoqué depuis fin Octobre) s'est matérialisé. Le CAC clôture hier au plus haut dans cette vague de hausse CT initiée le 03 décembre 2019 et LT initiée le 27 décembre 2018 ... à 6 047 pts.

Il convient donc de faire un point.

Ce nouveau plus haut signifie pour moi que la hausse n'est pas encore tout à fait terminée et désormais la probabilité d'aller chatouiller voire dépasser les 6 200 pts est réelle.

Mon modèle envisage désormais un range de 6 150 à 6 400 pts pouvant être atteint d'ici fin janvier et donc la réalisation d'un nouveau plus haut historique pour le CAC. Plus le CAC se rapprochera des 6 400 pts plus la probabilité que cette vague de hausse CT vienne achever la vague de hausse LT est réelle. Dans ce cas mon modèle prévoit qu'une chute de 15 à 20 % en 1 mois à 3 mois vienne sonner la fin de la récréation.

On se méfiera juste de l'excès ponctuel d'optimisme de Wall Street : VIX EPCR5J descendu jusque 6.3 le 26 décembre et qui s 'est depuis dégonflé en atteignant 8.0 hier soir sans empêcher notre cher CAC de repartir à la hausse avec un gap à l'ouverture pour démarrer l'année de la plus belle des manières.

On gardera donc un oeil du côté du sentiment de marché à WS, le prochain excès d'optimisme devrait marquer, comme souvent avec un peu d'avance, la fin du concert symphonique qui rythme l'avancée des marchés !

Profitons donc encore un peu, à priori, de la fanfare qui continue de jouer à tue tête pour nous préparer à la prochaine échéance qui sera un peu moins réjouissante.

Bon week end à toutes et tous,

Bréhat

Repost0
23 décembre 2019 1 23 /12 /décembre /2019 01:58

Bon et bien pour faire suite à mon billet du 20 novembre, il n'y aura eu qu'une baisse CT de 200 pts jusque 5727 pts le 3 décembre et non 400 pts et voilà le CAC reparti dans sa hausse MT dans une 7 ème vague de hausse CT (depuis le 27/12/18) et les 4599 pts !! Belle hausse annuelle 2019 n'est ce pas.

Par contre comme je le disais dans mon billet du 20 novembre pour le scénario de plus faible baisse, le CAC irait alors terminer cette vague de hausse MT et aussi LT (depuis le 3 mars 2009) entre 6000 - 6200 pts. Cela vient de se concrétiser et pourrait encore durer une bonne semaine histoire de bien énerver tous les pessimistes ... et d'exister tous les optimistes

Par exemple le journal "Investir" voyait dans son édition du 23/11 un CAC à fin 2019 entre 5300 et 5700 pts à 65 % et entre 5700 et 6000 pts à 25 % ... désormais dans son édition du 21 décembre il voit le CAC terminer 2019 à 356 % entre 6000 et 6200 pts et 15 % au dessus de 6200 poser ne voit plus que 25 % de chance d'être sous 5800 pts ... Quel changement de point de vue !! C'est de la prévision de haute volée ... 

On voit que les marchés dansent au son des violons ... Le VIX EPCR 5 J était à 6.5 la semaine passée. Il était à 31.5 le 27. décembre 2018 ... changement d'ambiance pour Noël 2019 comparé à 2018 ! 

Pendant ce temps là une banque italienne (équivalent de notre crédit mutuel) qui ne pouvait honorer une dette de 1 Milliards d'Euros a été sauvée par l'état italien et la FED continue d'injecter plus que jamais des dollars dans le système interbancaire, déjà 1500 Milliards de USD depuis début septembre et comme vous le constaterez dans le lien dans mon billet du 20 novembre, cela n'a jamais été à un rythme aussi élevé que celui observé la semaine passée. 

Pendant ce temps là les taux négatifs contaminent les assurances vies qui se recapitalisent .. Bruno Lemaire semble avoir convaincu la BdF de relaxer ces règles prudentieles régissant les assurances vie pour autoriser les émetteurs à aller taper dans les réserves prudentielles justement ... tout va donc très bien pour votre épargne. 

En France le climat social se dégrade .. ce qui m'a le plus marqué ce sont le coupures d'électricité sauvage des grévistes .. et le bouclage total du secteur de l'Elysée Beavau pour en faire un sanctuaire ... un seuil / tabou est franchi .. la porte ouverte à une escalade insoupçonnée est possible. 

En Grande Bretagne les ouvriers et employés qui votaient labour (travaillistes) et qui ont voté pour le Brexit en 2016 se sont fait violence et ont tous ou presque voté Tories (conservateur) ... c'est quand même un signe que le peuple anglais voulaient s'assurer que son vote de 2016 ne passerait pas aux oubliettes de Westminster (comme cela est arrivé pour le vote non des français de 2005), les élections générales (équivalent de nos législatives) ont donc été un deuxième référendum pour le Brexit et le peuple anglais a dit haut et clair qu'il voulait que cela se passe. Dans la foulée du résultat la livre sterling a grimpé vers 1.2 Euros/ Livre (qui a rebaissé un peu depuis sur 1.175) seuil plus atteint depuis 3 ans en gros ... signe que les marchés ne sont pas effrayé par le Brexit et l'avenir du RU après celui ci qui devrait d'ailleurs être acté par Westminster dès le mois prochain. 

Bonnes fêtes de fin d'année à tous en fanfare. Le début de l'année 2020 risque d'être moins rigolard lorsque l'orchestre qui joue actuellement à fond pour couvrir les bruits de fonds de la situation bancaire (internationale et européenne en particulier), et sociale et politique un peu partout dans le monde occidental, s'arrêtera.

Bréhat

Repost0
20 novembre 2019 3 20 /11 /novembre /2019 01:10

Bonsoir, 

Dans la foulée de mes récents billets des 2 et 26 octobre et 5 novembre, le CAC a bien fait de nouveaux plus hauts de 12 ans et a presque titillé les 6 000 pts ce jour comme je l'indiquais le 5 novembre de manière quasi certaine et dans mon billet du 26/10 une probabilité de 70 % d'aller dans range 5850 - 5950 pour la mi novembre . Comme je l'envisageais le 2 octobre la forte chute de l'époque aura été la base d'un fort sursaut du CAC.

Le VIX EPCR 5J est descendu à 6.60 vendredi dernier ... les violons sont de sortie alors que la FED inonde le marché repo comme elle ne l'a jamais fait même au plus fort de la crise de l'automne 2008 (voir lien plus bas et récente analyse de Loic Abadie sur ce sujet sur le site objectif eco). La crise de liquidité des banques que laisse entrevoir cette crise dont les médias ne parlent pas semble liée à une perte de confiance des investisseurs sur la qualité de la dette fédérale américaine (qui se creuse de 1000 Milliards de $ par an depuis de nombreuses années ...) ... c'est pas rien ... la FED serait donc via son déversement de liquidité massif depuis plus de 2 mois, l'acheteur de dernier ressort .. nous entrons dans une nouvelle ère celle de la création monétaire brute (la fameuse planche à billet la vraie, pas le petit QE que l'on connait depuis quelques années).. la république de Weimar viendrait donc de démarrer aux USA ... alors même que la chambre des représentants est totalement préoccupée par .... la destitution de Trump !!! On voit bien que le cocktail pour un désastre se met en place.

https://fred.stlouisfed.org/series/WREPO

Vous imaginez bien que la situation en Europe n'est pas plus enviable (alors que les taux sont aux plus bas et négatifs ... avec des assurances vies en grande souffrance, voir les recapitalisation récentes en France) sous fond de montée des populismes (voir dernier résultats des élections en Espagne et à moins de 1 mois d'élection générale au Royaume uni), une mobilisation des GJ en. France au plus haut le week end dernier depuis mars, un chef des pompiers français qui crie ce soir que les pompiers en ont ras le bol et une rumeur basée sur les déclarations de syndicalistes de sapeurs pompiers que ces derniers envisagent d'occuper une des places de Paris en créant un véritable camp pour une occupation longue, alors même que la convergence des luttes pointe son nez pour le 5 décembre et ce qui pourrait être le week end de tous les dangers pour le pouvoir français en place (alors même que l'on apprend qu'en décembre 2018, au plus fort des émeutes dans Paris, Macron envisageait, notamment en cas de mort GJ, la formation d'un gouvernement d'union nationale avec Philippe remplacé par Larcher). Les tensions sont grandes et la fébrilité est à son comble sous des apparences trompeuse de bonhommie et de contrôle (il n'y a qu'à voir les propos du préfet de police actuel qui en parlant à une citoyenne française se réclamant des GJ lui indique que lui et elle ne font pas partie du même camp ... un préfet de police qui prend un parti pris politique en public, .. cela peut être pas une première, j'ai un exemple en mémoire, cela c'est pas bien terminé .. et c'est que la fébrilité est à son comble et que tout devient possible même le pire). 

Alors que la Chine et l'Iran (mais aussi le Chili et l'Equateur) vivent juste en ce moment des crises sociales et de répression massives (Médiapart évoque ce soir que les gardiens de la révolution interviendraient incessamment en Iran pour éteindre la révolte née d'une hausse des prix des carburants ... tiens tiens cela me rappelle quelquechose).

Les marchés ignorent tout cela pour le moment mais pour combien de temps encore !! 

La prise de conscience devrait être douloureuse pour celles et ceux qui ne se préparent pas à la fin de la fête.

Pour l'instant les violons devraient encore jouer quelques temps pour cette fin de semaine ... 6000 pts ou pas atteint cette semaine, là n'est pas le problème !

Sur la base de mon billet du 26 octobre,

1) la probabilité que ces derniers pts de hausse à glaner (vers 6000) soient les derniers du cycle de hausse initiée en 2009 est de 45 % ... et une première baisse de 700 pts à minima et jusque 900 pts démarrerait (pour commencer), elle va être assez rapide.

2) Sinon 55 % de probabilité pour une baisse de 400 pts puis un test des 6000-6200 pts pour clore le cycle et ensuite plouf plouf plouf ... là aussi assez rapide.

Dans les deux cas les objectifs de baisse devraient être atteints entre le 9 et 15 décembre 2019 ... la note positive ... le CAC finirait l'année avec un rebond ... dans la baisse (cas 1) ... hausse finale (cas 2).

Il est globalement temps de regarder vers le bas ... prudence extrême.

Bréhat

Repost0
5 novembre 2019 2 05 /11 /novembre /2019 01:29

Bonsoir, 

Comme je l'annonçais dans mon billet du 11 août, le CAC a bien atteint ce soir les 5800 pts, il se trouve dans dans le cadre des 70 % de probabilités que je donnais dans mon dernier billet. Dans ce cadre la probabilité que le CAC aille tester les 6000 pts est importante. 

La seule chose qui prend vraiment forme actuellement est que le CAC vit une de ces dernières hausses avant de devoir corriger notablement ... soit en décembre 2019 soit un peu plus tard dans l'hiver

Là aussi voir mon dernier billet.

Les violons sont de sortie, l'optimisme atteint des sommets (VIX EPCR 5J à 7.1 Vendredi soir) à Wall Street ... c'est vraiment plus le moment d'acheter.

Bonne semaine,

Bréhat

 

Repost0
26 octobre 2019 6 26 /10 /octobre /2019 13:38

Bonjour, 

Un point rapide alors que le CAC vient de réaliser un plus haut à la clôture ce vendredi à 5722 (mais n'a pas dépassé le plus haut intraday de 5737 réalisé il y a deux semaines). 

Vous savez que je vise les 5800 pts depuis pas mal de temps avant de voir une baisse de LT débuter. Le CAC y est presque et il est temps de faire un point.

Les marchés sont bullishs à WS et l'optimisme atteint un niveau assez critique en passe de devenir un peu trop euphorique pour que cette hausse dure encore trop longtemps. Il y a donc deux possibilités (je ne parle pas d'intraday mais de cours à la clôture comme depuis toujours) :

Soit le CAC s'arrête là dans sa hausse de CT initiée le 02/10 ou alors il continue encore. 

1) Si il s'arrête là  (30 % de probabilité) il un retour sur les 5250-5300 est à suivre.

Bien sur il y aurait ensuite un rebond mais pas forcément pour retrouver de nouveaux plus haut. En réalité, dans cette option la baisse de LT aurait de grande chance (20% de probabilité soit 2/3 des 30 % de ce cas 1) d'avoir débuté et les 4000-4200 pts seraient en visée pour avant la fin de l'hiver 2020 au plus tard !

2) Soit le CAC ne s'arrête pas là et les 5800 pts seront volatilisés et il faudrait alors viser 5850-5950 à la clôture pour autour de la mi-novembre 2019 ... à CT (70% de Probabilité)

Et là 3 possibilités : 

Le CAC a atteint là un pic d'optimisme maximum de la période post crise financière 2008 et dans ce cas : 

a) Un Krack de 20 % est possible en 2 mois (Donc pour débuter avant Noël et se culminer en janvier 2020) (10 % de Probabilité) : 4600 

b) Une baisse importante est démarrée mais pas sous forme de Krack,  (20 % de probabilité) et le CAC va jusqu'au 5250 pts vers la mi décembre. Il sera alors temps de voir si il s'agit d'une baisse LT de fin de cycle ou pas (ou si il reste encore un pic marginal, test des 6000 pts) à réaliser au tournant du printemps 2020 par exemple) 

Ou bien ce n'est qu'une étape vers un test couronné de succès des 6000 pts, et donc nouveau plus haut assez rapidement après une respiration et :

c) Et après un retour sur 5500-5600 pts pour début décembre, le CAC irait tester les 6000-6200 pts, ce n'est pas mon scénario préféré mais il garde une part de probabilité non négligeable (40 % de chance) 

Donc si on résume  :

A) les perspectives LT : 

Probabilité de 50 % que la vague de Hausse en cours soit celle marquant la fin de la hausse depuis 2009 ... elle se termine soit maintenant soit il faudra patienter 5850-5950.

Probabilité de 50 % que le CAC va suivre, après la vague de hausse CT en cours, une séquence de vague de baisse CT puis , une (ou plusieurs) dernière vague de Hausse CT qui fera un nouveau plus haut : dans ce cas le CAC ne devrait baisser que vers 5250-5550 puis aller tester et éventuellement passer les 6000 pts (6200 pts max).

B) Les Perspectives de baisse CT-MT, une fois la vague de hausse CT en cours sera terminée : 

Probabilité de 30 % d'atteindre 4000 - 4600 pts dans les prochains mois / au plus tard printemps 2020. 

Probabilité de 30 % de ne revoir que les 5200-5250 pts 

Probabilité de 40 % de ne pas aller plus bas que 5400-5550 pts.

On retiendra donc qu'à partir des niveaux actuellement atteint par le CAC, la probabilité que nous voyons dans cette hausse en cours la fin du cycle initié en 2009 est de 50 % et celle d'avoir un CAC largement sous les 5000 pts suite à une baisse de 25-30 % en l'espace de quelques mois est très importante aussi : 30 % !! 

L'upside max est de 6200/5720 = 8 % le Dowside min est de 4000/5720 = - 30 %.

Il est clair, pour moi, que cela plaide pour une protection sérieuse des portefeuilles, mais cela n'est que mon avis pas une incitation.

Bon week end à toutes et tous,

Bréhat

 

Repost0
2 octobre 2019 3 02 /10 /octobre /2019 22:38

Bonsoir,

Je vais faire vite.

J'espère que vous avez pu soutenir le RIP contre la privatisation d'ADP (voir lien dans mon billet précédent). Paris à franchit la barre des 5 % de soutien ... c'est plutôt inattendu mais ils montrent l'exemple de la résistance à la dilapidation des biens appartenant à tous les français. 

Le CAC, il a bien inscrit un plus haut à la clôture de 12 ans cet été à 5691 pts (le 20/09 pour être précis) et en séance hier à 5705 pts ... je prédis que la baisse violente d'aujourd'hui va être le support qui devrait amener le CAC vers de nouveaux plus haut (je vise toujours les 5800 pts) d'ici la mi novembre au plus tard (fin octobre plus probablement). Ensuite je ne donne pas cher de sa peau par contre, il faudra vraiment tout mettre à l'abri.

L'EUR/USD ... il est désormais installé sous les 1.10 ... il se rapproche inéxorablement de la parité, que je vise toujours et sous la parité aussi d'ailleurs.

Le pétrole, malgré les attaques Houthi sur les installations saoudiennes (qui l'a fait bondir de 60 à près de 71 USD overnight pour le Brent), rien n'y fait, il baisse lui aussi inexorablement. Il est ce soir à 59 USD. Je maintiens ici aussi les objectifs de cours annoncés dans mon billet d'août et ce d'autant plus que la MM20 du delta entre Brent et WTI est encore très important à + 5 USD/BBL

L'Or, il a progressé jusque 1557 USD mais c'est depuis tassé ... là aussi, objectif des > 1450 donné depuis que l'Or avait atteint 1050 USD a été atteint même si cela a pris des années et maintenant, contrairement à bon nombre de recommandation d'acheter, à ce niveau de prix, de l'or que l'on peut lire ici et là , je maintien le trend baissier de MT, quelques trimestres voire LT, un an ou plus.

La nouveauté par rapport à août c'est le crédit crunch qui semble s'être amorcé, le grippage du marché interbancaire comme en Septembre 2008 ... Les banques ne se font plus confiance (elles ne veulent plus se prêter de l'argent car elles n'ont plus confiance en la valeur des collatéraux que les autres banques leur donne en échange). Il faut dire que grâce au taux bas / négatifs par endroits (1500 Milliards d'obligations corporates à taux négatifs ... et cela flambe en volume depuis moins de 12 mois), les mauvaises sociétés sont maintenues en vie et pire ... elles sont tellement mauvaise qu'elles pratiquent des prix cassés sur leurs marchés ce qui pénalisent les bonnes entreprises ... Aujourd'hui il semble que 50 % des entreprises en occident aient leur dette notée à un doigt de la notation "junk bond" ... la gangrène a quitté la jambe et commencé à entamer le tronc ... 

Du coup la FED il y a deux semaines (juste au moment de l'attaque Houthi) a du injecter 150 Milliards de USD en catastrophe et il semble qu'elle en injecte environ 75 de plus chaque nuit depuis peu ou prou.

Il faut garder l'oeil rivé sur le cours de banques mortes vivantes à commencer par : Deutsche Bank, Commerzbank ... mais aussi Uni crédit, BPMS, Société générale, RBS, Barclays, et la petite banque britannique METRO ... plus 90 % de chute de son cours en moins d'un an.

Des faillites inquiétantes commencent à s'accumuler à une vitesse impressionnante : Aigle Azur, XL Airways, Thomas Cook ... dans les voyages de tourisme essentiellement et comme un fait exprès (et ce à la sortie de l'été) ... les gens ne commencent ils pas par couper le superflus avant l'essentiel lorsque la conjoncture économique se détériore et une récession débute ? Aussi les ventes de voiture en août ont dégringolées ... -35 % pour Renaults ... de même que la consommation de carburants en France ... (alors que la part de l'essence augmente et que les voitures à l'essence consomment plus en litres / 100 kms) ... signes faibles ... non,  signes forts ! 

D'ailleurs l'inflation décroit à la vitesse grand V ... 0,9 % en Europe en ce moment ... on peut être sur que l'argent de la BCE va de nouveau pleuvoir à flot ... la FED elle continue de couper ses taux comme entamé en juillet ... et cela ne trahit jamais les USA vont entrer en récession .. les chiffres de l'emploi aux US révisé à la baisse d'un mois sur l'autre témoignent de la pente glissante qui est prise dans ce qui reste la plus grande économie du monde.

Cette récession va se transformer en une très grave crise probablement une déflation généralisée (mes prévisions de baisse des cours de pétrole et de l'or, et du CAC sont cohérents avec cette anticipation .... )  .. les taux négatifs sont des trous noirs avalant les épargnes et les retraites (fond de pension). Elle détruit la bonne économie en maintenant les mauvais élèves en vie de manière non justifiée. .. la chute devrait être dure. 

l'OMC vient de revoir ses prévisions de croissance du marché mondial en forte baisse de 2,6 % à 1,2 % ... pour 2019 ... wouah ... mais que se passe t'il donc tout d'un coup !

L'immobilier en France, spécialement en IDF et grandes métropoles française (particulièrement Bordeaux et Lyon) et au UK, spécialement Londres (parce que ceux sont ceux qui n'ont pas corrigé depuis la crise de 2008 mais au contraire n'ont eu de cesse de monter) devrait également être sévèrement touchés. D'ailleurs la frénésie d'achat actuelle en France et surtout en IDF ... est assez symptomatique d'une fin de bulle ... et quelle bulle. Les prix sont passés dans le marais à Paris de 3500 Euros/M2 (5000 Euros en Euros constants) en 1998 à 14 000 Euros ... On atteint des multiples de 400 loyers pour des prix d'acquisition (hors frais de notaire) lorsque la moyenne historique à Paris est de 160 loyers. Sachant que les loyers en Euros constants sont restés faibles (paupérisation des locataires) et ont même retrouvés leur niveau bas de 2000 et 1974 .... Cela laisse présager du potentiel de baisse à venir. 

Il est possible que les états aient a utiliser eux même la création monétaire pure et dure (comme la république de Weimar a pu le faire en 1933) à un moment donné ... soit en versant un salaire universel à l'ensemble des adultes, soit en finançant sans compter de grands projet d'infrastructure. Cela devrait générer une hyperinflation que l'Europe n'a plus connue depuis près d'un siècle ... les épargnants seraient alors lessivés.

La prudence est donc de mise, aujourd'hui face à un risque de récession / déflation généralisée il s'agit, d'être le moins possible investi en biens tangibles (immobilier inclus) et, malgré les taux négatifs,  d'avoir son cash dans des banques sûres qui seront à même de passer la tempête à venir. Il faudra alors basculer ce cash en biens tangibles au moment opportun avant que l'hyperinflation ne débute (mais ceux qui ont l'oeil avisé et auront encore la tête au dessus du guidon notamment parcequ'ils ne sont pas investis et possèdent au contraire du cash à investir, devraient pouvoir la voir venir sans crainte). 

Il faut en effet se souvenir qu'en période de récession déflationniste, le cash est roi.

Prudence donc, c'est une nécessité qui n'a jamais été aussi vraie qu'aujourd'hui.

A bientôt,

Bréhat 

Repost0
17 septembre 2019 2 17 /09 /septembre /2019 22:52
N'oubliez pas d'apporter votre soutien au Référendum d'initiative Populaire contre la privatisation des Aéroports de Paris. Cliquez sur le lien ci dessous et munissez vous de votre carte d'électeur pour remplir les cases ... cela prends 5mn. 
Repost0
11 août 2019 7 11 /08 /août /2019 18:17

Bonjour à toutes et tous, 

Comme je l'écrivais il y a quelques jours dans un commentaire sous mon dernier billet (qui date il est vrai), en ce début du mois d'août 2019, il est grand temps de faire un point sur l'économie, le CAC, le pétrole, l'or et le taux de change EUR/USD.

Tout d'abord, l'économie qui souvent va de paire avec la Finance. Les indices PMI manufacturiers sont sous les 50 (qui indiquent une contraction de l'économie) pour celui de Chicago, de L'Allemagne (44) et de la France ..., l'industrie se porte donc très mal notamment pour un pays très gros industriel exportateur comme l'Allemagne pour lequel on a désormais les plus forte crainte de récession pour un horizon très proche.

La finance ensuite ... plusieurs choses :

  • Les courbes des taux se sont inversées, il est désormais moins cher (taux plus faible) d'emprunter à 10 ans qu'à 6 mois ... dans de très nombreux pays occidentaux. Ceci est en général (de l'ordre de 90% de taux de succès) un précurseur d'une récession à venir dans le monde occidental ;
  • Les taux sont négatifs dans de très nombreux pays occidentaux (jusque des échéances 30 ans pour le Suisse ... incroyable quand on y pense) sauf l'Italie et les USA. Les banques payent les états pour leur prêter de l'argent. Et comme les banques prêtent aux états l'argent de nos comptes courant et de nos placements en obligations (via assurance vie, scia, Plan Epargne Retraite , PERP ...etc) c'est un véritable trou noir pour nos épargne qui est en train de se créer ... il faut s'attendre à ce que nos épargnes diminuent à terme.
  • Après 4 années de hausse de ses taux directeurs sans discontinuer, il y a moins de 15 jours, la FED a décidé de baisser de 0,25 % son taux directeur.  Or dans quasiment 100 % des cas dans l'histoire de la FED (qui a fêté ses 100 ans d'existence en 2013), lorsque la FED commence à baisser ses taux ... c'est qu'une récession aux USA (et donc par ricochet dans le monde occidental, japon inclus) va arriver au plus tard dans les 9 mois qui suivent.
  • Un étudiant peut aujourd'hui emprunter jusque 120 000 Euros à 0,89 TAEG (assurance inclue) chez la Société générale ... au Danemark les premiers prêts immobilier à taux négatifs sont en activité depuis quelques mois.
  • Depuis 12 mois, l'état Allemand a cherché à marier la Deutsche Bank avec Unicredit, puis SG puis BNP, puis Commerzbank, tous ont refusés ... Cette banque systémique avec des dizaines de milliers de milliards (dont des trilliards) de produits dérivés foireux plein ses comptes ne vaut plus que 7,5 Euros l'action contre 107 Euros en 2007 soit 93 % de baisse (donc quand on vous dit que le secteur bancaire va bien et que la crise de 2007-2009 est derrière nous, vous avez une bonne indication avec DB) : l'idée de l'état Allemand d'un mariage avec une banque étrangère était bien entendu de partager le coût de sauvetage (qui se contera en des chiffres records probablement > 100 milliards) avec un autre état ... sympa les allemands, non ? La bonne nouvelle : ils vont devoir se débrouiller seuls. Actuellement serait à l'étude la création d'une bad bank pour parquer les déchets systémiques ... en attendant la DB vient d'annoncer le licensiement de 20 000 de ses employés ... 20 % de ses effectifs (et cela fait des années qu'elle en licencie). Plein d'autres banques sont dans une situation proche de celle de DB : à commencer par Commerzbank (-98%)... mais aussi en Italie : BPMS (-99%), Unicredit (-98%) France : SG, Dexia, Natixis (entre - 78 % et - 85%), Angleterre : RBS et LLOYDS (-90 à - 93%), Barclays (-87%), Espagne : Santander et BBVA (-70 à - 73%), Suisse : crédit suisse et UBS (-83 à - 88%) ... Seules quelques banques réussissent à s'en sortir quelque peu ... : BNP, HSBC, Bank Of America (-50 à - 55%), GoldmanSachs (-20 %) et une explose à la hausse : JPMorgan (+218 %) ... il faut se poser la question de pourquoi ... et bien notamment une explication réside dans le fait que cette banque a crée les CDS avant la crise financière (CDS qui ont d'une certaine manière permis la crise de survenir et permis la propagation très rapide de la crise), s'en est totalement débarrassé depuis ... pas ses concurrentes.
  • Une banque anglaise à donné des sueur froide récemment : la Metro Bank crée en 2010 et qui est en bourse depuis 2016 et a plus de 1 millions de clients en Angleterre. Et bien elle a perdu  93 % de sa valeur en moins de 2 ans, elle a évité la faillite de peu il y a quelques semaines (nous en avons entendu parler en France car cela a eu un effet ricochet sur Natixis il me semble) il ne s'agit pas d'une grosse banque mais les gens ont commencé à aller chercher leur argent au comptoir ... cela ne vous rappelle rien ? .. allez je vous aide à l'été 2007, une chose semblable s'est produite pour une autre banque anglaise et ce phénomène a pour moi été le vrai signal du début de la crise de 2007-2009 alors que pour d'autres cela a été le rachat en catastrophe de Bear Stearns en mars 2008 ou même la faillite de Lehman Brothers le 15 septembre 2008. Eh bien cette banque anglaise dans laquelle les clients n'avaient plus du tout confiance à l'été 2007 (le 13 septembre 2007 pour être précis) s'appelait Northern Rock .. qui s'est avéré être un rocher plutôt en guimauve finalement !! Je revois encore les images avec les queues gigantesques de clients, notamment dans Londres, qui tentaient de récupérer leur argent ... , c'est à n'en pas douter un signe 

Le CAC 40, je vais faire très simple ici :

  • Tout d'abord mon dernier billet qui donnait une vision de MT était celui du 22 octobre 2018 et il donnait les potentiels de la vague de baisse MT qui était active depuis le 22 mai 2018, j'indiquais qu'il fallait surveiller le range 4890 - 5030 à CT et le conseillait comme bon point d'entrée pour jouer la hausse à suivre que je prévoyais assez rapide et donnait un potentiel d'extension de 4610-4650 (je rappelle que mon modèle donne des indications de cours à la clôture) avec VIX EPCR 5J de 20.4 mais seulement 5 % de probabilité et un range de  potentiel moyen de  4890 - 4960 et 90 % de probabilité. Finalement le CAC aura été jusque 4599 pts le 27/12/18 puis aura rebondi de 18 %, jusque 5426 pts, en 2,5 mois (une de ses plus rapides vague de hausse CT).  Le VIX EPCR5J est finalement monté vers 31,5 le 24/12/18. Cet excès vs le niveau anticipé reflétait l'excès de pessimisme sur les marchés et en quelques sorte prévenait d'un fort rebond à suivre, encore plus fort qu'initialement anticipé même si les premiers jours ont été un peu chaotiques du fait, je pense, que cette fin de baisse MT est survenue, juste au moment de la fin d'année calendaire.
  • La vague de baisse MT s'est achevée le 27/12/18 et depuis le CAC est dans une vague de hausse MT.
  • En prenant beaucoup de recul, le CAC est encore en décompte fractal dans une vague haussière en 5 vagues débutée en Mars 2009 ... il est dans la 2P de cette 5 vagues et dans la B de cette 2P ... mais dans la fin de cette B (ce qui veut dire que la vague de hausse MT active depuis le 27/12 serait la dernière hausse MT de cette B), ce qui veut dire qu'une baisse LT en C devrait suivre, elle se décomposera en plusieurs vagues de baisse MT entrecoupé de rebond (vague de hausse MT).
  • Je parlais de l'attente d'un nouveau plus haut pour le CAC à l'été 2018 ... il avait été raté de 100 pts l'an passé et il a finalement été réalisé très récemment puisque le CAC a fait un plus haut de plus de 10 ans à 5673 pts ... Je pense personnellement que la correction en cours depuis n'est pas encore le départ de cette C, qu'il manque un bout qui devrait emmener le CAC vers 5800 pts d'ici la fin de l'année environ (j'envisageais depuis le rebond de début d'année, mais sans le publier ici, cela pour la fin de l'été, c'est encore possible, reste 6 semaines). Ensuite la baisse devrait durer 12 à 18 mois (concomitante à la récession dont je parle plus haut) et pourrait emmener le CAC vers 4500 pts à minima, probablement 3700 pts selon moi mais cela devra être affiné en fonction de différentes choses, notamment de là où se termine la B.
  • La vague de hausse MT initiée le 27/12/18, reste active tant que le CAC ne cloture pas sous 5059 pts.

Le pétrole, 

  • Pour le pétrole, je vous renvoie à mon billet du 1er mai 2016 qui reste pleinement d'actualité .. et je rappelle que je ne parle que des cours du pétrole Brent (le pétrole de mer du nord et pas du WTIC, le pétrole US).
  • En analyse fractale, comme le CAC, pour moi,  le pétrole est dans une 5 vagues haussière depuis janvier 2016. Il est actuellement dans sa 2P de cette 5 vagues haussières et devrait naviguer comme je l'écrivais en mai 2016 entre 44 et 82 USD le baril en faisant de rares incursions vers 36 USD et 118 USD éventuellement dans le cadre de cette 2P mais en terminant vers 36-44 USD voir un peu plus bas pour terminer cette 2P avant de débuter la vague 3 et donc exploser à la hausse . Il a d'ailleurs atteint 85 USD en octobre 2018 est redescendu à 50 USD à fin décembre 2018, revenu à 75 USD en avril et est actuellement à 58 USD malgré les tensions très importantes dans le détroit d'Ormuz qui en d'autres circonstances au niveau de l'économie mondiale l'aurait envoyé vers le haut. 
  • On peut donc se demander dans quelles mesures le pétrole ne précède t'il pas les indices boursiers dans la prise en compte de la récession à venir qui aura un impact certain sur le cours de l'or noir. 
  • Comme nous avons vu qu'à l'automne 2018 le pétrole et les indices ont été assez coordonnés dans la baisse rapide et forte et rappelez vous de 2008 (147 USD/BBL en juillet 2008 - au passage le plus haut historique de l'or noir -  ... 35 USD/BBL en janvier 2009 soit 77 % de baisse en 6 mois contre 44 % de baisse pour le CAC : 4518 en août 2008 - 2569 en mars 2009), il est donc probable que le pétrole soit déjà dans une vague de baisse LT qui s'accélèrera avec la récession ... je vise dans ce cadre un retour dans le range 35-40 USD voire 30-40 USD.
  • Un bon indicateur de la fin de la baisse du pétrole (et peut être des marchés) sera le delta Brent - WTIC, lorsque celui ci passe en territoire négatif alors c'est souvent qu'un retournement de LT à la hausse des cours du pétrole doit être envisagé. Aujourd'hui ce delta est  à 4 USD environ (niveau atteint fin 2018 / début 2019 donc un rebond à CT (en phase avec fin de hausse du CAC) est possible mais ensuite le pétrole devrait aller vers la baisse sur plusieurs trimestres.
  • A plus LT, mes remarques de mai 2016 n'ont fait que se renforcer depuis lors (3 années supplémentaires de sous investissement pétrolier que la récente reprise des décisions d'investissement par les pétrolier ces 10 derniers mois ne permettront pas de corriger ou alors à l'extrême marge et encore si ces projets ne sont pas arrêtés dans les 12 prochains mois alors que la grosse récession à venir pointe son nez). L'industrie parapétrolière est exsangue, les personnes expérimentées qui ont quitté cette industrie, de force ou par lassitude, qui ont les connaissances nécessaire pour construire les nouvelles capacités dont le monde aura besoin, manqueront de même que les capacité de production de matériel (des usines ont été fermées, on voit par exemple comment GE Belfort se porte qui produit aussi (turbine à gaz) du matériel dont cette industrie a besoin). Il est donc prévisible que l'offre n'arrive plus à suivre la demande et que les cours explosent à la hausse (aussi pour le gaz), et l'objectif est très clair comme je l'ai dit de nombreuse fois, le pétrole dans cette vague de hausse LT initié depuis janvier 2016, devra aller plus haut que son dernier plus haut historique de 147 USD le baril. 
  • On se doute des conséquences économiques et politiques qu'une telle hausse pourrait avoir dans le monde. Il est probable que le mouvement des Billets Jaunes prenne alors une ampleur insoupçonnable même aujourd'hui après 40 semaines d'existence.

L'Or,

  • Pour l'Or je vous renvoie d'abord à mon billet du 8 mars 2015 qui reste lui aussi pleinement d'actualité. 
  • A l'époque l'Or avait fait un plus haut à 1909 USD le 16 août 2011 (il y a donc 8 ans), et baissait depuis lors. Depuis avril 2013 (voir mon billet de l'époque), je disais que le retour vers 2000 USD ne se ferait pas avant "quelques années" et dans mon billet de mars 2015 je parlais de 1-2 années. 
  • Je disais aussi que L'or était dans une B de 2P de 5 vagues baissière depuis les 1900 (donc une baisse) et je voyais 1050-1100 (j'écrivais alors "cela peut prendre quelques semaine voir quelques mois") comme fin de cette 2P puis une fin de 2P (hausse) vers 1450-1500 USD pour terminer cette 2P avant que la baisse ne se poursuivre, probablement pour aller sous les 1050 USD et "probablement un peu plus bas".
  • Force est de constater que les 1051 USD ont été atteint le 2 décembre 2015 ... et que depuis l'Or a pris son temps mais vient la semaine passée d'atteindre les 1500 USD (probablement aidé par l'achat d'or par les banques centrales de nombreux pays dont la Chine, la Russie mais pas uniquement elles).
  • Comme l'or est une matière première (bijoux, arts, industrie), elle a aussi tendance à suivre les soubresauts de l'économie mondiale ... il ne serait donc pas étonnant de la voir terminer sa 5 vagues baissières lors de la prochaine récession à venir.
  • Dison alors que dans ce cadre le timing semble parfait entre l'atteinte des 1500 USD et la nécessité d'une baisse vers 1050 à suivre dans l'analyse fractale.
  • Je peux même préciser aujourd'hui que si l'or termine bien en ce moment une 2P d'une 5 vague baissière l'or a désormais obligation d'aller sous les précédents plus bas dans cette baisse, c'est à dire sous les 1040 USD et probablement bien plus bas pour laisser de la place à la vague 4 de se réaliser sans aller au dessus de ces 1040 USD. Dans ce cadre il pourrait être envisagé que l'or baisse vers les 800 USD (je confirme donc mon "et probablement un peu plus bas" que 1050 annoncé en mars 2015).
  • La suite serait une vague de hausse de TLT qui porterait l'or au dessus des 1900 USD et probablement les 2000 USD. Mais cela est une autre histoire et pourrait nécessité de très nombreuses années à moins que la récession ne se transforme en grave crise financière et sociale.
  • En Euros, l'Or était à 1350 Euros en 2012 et se trouve à 1336 Euros aujourd'hui. Le plus bas de l'or en Euros aura été 880 Euros le 18 décembre 2013. En effet depuis lors (et non l'or) ... le dollars US s'est considérablement apprécié, nous allons justement en parler.

 

Le taux de change EUR/USD

  • Pour le taux de change de l'EUR/USD je vous renvoie à mes billets du 9 février 2016 et 14 janvier 2015 (quelques jours avant l'annonce de la BCE d'un QE qui l'annoncera le 22 janvier 2015). 
  • Je notais l'atteinte du seuil des 1.18 USD/EUR plus bas de l'Euro vs le Dollars US depuis 2003 et retour à sa valeur de cours d'ouverture lors de son introduction en 2001. J'envisageais alors un affermissement complémentaire vers 1.08 puis potentiellement la parité et à plus long terme 0.75 - 0.8 comme lors des début de l'Euro face au Dollars lors de ses 2 premières années d'existence). Je ricannais sur tous les économistes / prévisionnistes qui entre 2008 (l'EUR/USD attaignait alors les 1.6) et 2011 (l'EUR/USD atteignait alors 1.5) anticipaient 1 Euro = 2 USD ... 
  • De fait l'Euro s'est bien affermit jusque 1,045 le 13 mars 2015 ... 2 mois après mon billet ... puis 1,038 le 21 décembre 2016. Il est depuis remonté à 1,255 le 16 février 2018 et est dans un canal baissier depuis ... autour de 1.11 - 1.13 ces derniers temps après avoir atteint environ 1.10 le 1er août 2019. 
  • Pour l'instant la parité que je vise n'a pas été atteinte mais cela pourrait bien devenir le cas.
  • On note que dans les grandes baisses du CAC fin 2008 et en 2011, l'EUR/USD est passé de 1.6 à 1.25 et de 1.5 à 1.2 respectivement soit -22 % en 3 mois et - 20 % en 14 mois respectivement.
  • L'EUR/USD a aussi baissé à d'autres moments : épisode de début 2010 avec baisse de 1.55 à 1.18 soit - 24% en 6 mois) puis la dernière grande baisse : de juin 2014 à mars 2015, baisse de 1.40 à 1.05 soit - 25 % en 9 mois.
  • On remarque donc des baisses fréquente de 20 à 25 % durant entre 3 et 14 mois ... pour l'instant depuis son dernier rebond à 1.25 en février 2018 le CAC n'aura baissé que de 12 % en 18 mois. 
  • L'analyse fractale est incertaine mais l'EUR/USD pourrait être dans la 3 de sa 3 depuis février 2018... ce qui, si cela est le cas voudrait dire que l'USD devrait notablement s'affermir dans les mois qui arrivent. Le test sera le passage obligatoire dans ce cas sous les 1,038 plus bas dans cette baisse depuis 2008. 
  • La récente baisse de taux de la FED (première depuis 4 ans) n'a pas infléchi cette tendance, le dollars s'étant même légèrement apprécié dans la foulée. 
  • Il faut dire que face à la récession à venir la FED peut encore baisser ses taux alors que la BCE n'a plus aucune arme ces taux étant au plancher et même négatifs pour certains (-0,4 % pour le taux au jour le jour .. d'où la situation désastreuse dont je parlais en préambule dans la partie économie).
  • L'alternative du côté analyse, c'est que la 2P de la 3 baissière n'est pas achevée .. dans ce cas un retour sur le départ de cette 3 soit 1.4 adviendrait dans les trimestres à venir mais cela ne me semble pas possible alors que la différence de taux d'intérêt est si importante entre les deux côtés de l'atlantique, la santé des banques européennes est bien plus désastreuses que celles des banques US et en général les économies européennes souffrent beaucoup plus en période de récession que celle des USA plus flexible .. alors même que la BCE n'a plus aucune marge de manoeuvre que la place à billet massive au niveau de chaque banque nationale, type république de Weimar, ce qui effectivement mettrait l'Euro au tapis face au dollars. Cela irait alors très très vite et comme toute opération de ce genre se produirait lors d'un week end pour que le commun des mortels soit pris au piège. 

Réflexion politique 

  • Depuis le 17 novembre 2018, la situation en France a grandement évolué, l'injustice sociale que nombre de français ressentent dans leur chair a ressurgit au grand jour avec un pic de révolte de type quasi insurrectionnelle en décembre 2018 moment pendant lequel les choses auraient pu évoluer très rapidement vers un changement de régime sans la répression massive des gilets jaunes (2000 blessés, 1 dame morte à Marseille en décembre justement, Mme Redouane, des suites de son coup de LBD alors qu'elle était à son Balcon et qui a été classé mort à cause d'insuffisance de santé ... justement parce que cela aurait peu tout enflammer à un autre niveau si sa mort avait été corrélée à une action de l'état policier) au point de se faire reprendre à l'ordre par l'ONU elle même .. pour le pays créateur des droits de l'homme cela fait vraiment désordre. Utilisation de plus de 15 000 bombes lacrymogènes (en comparaison à Hong Kong en ce moment moins de 200 bombes lacrymogènes contre 2 000 000+ de manifestants pourtant véhéments), de LBD, grenades de désencerclement, ordre de ne plus museler les chiens (plus arrivé depuis avant 1968), des dizaines de milliers d'intérpellation et de gardes à vues dont la plupart préventives ... plus utilisation des milices d'extreme gauche : anti-fa et autres blackbox pour décrédibiliser le mouvement des gilets jaunes ... sur le sacro saint principe qu'il était intolérable que les français ne puissent puissent pas faire leur shopping tranquillement le week end !! A cette consommation qui semble être devenue la seule raison d'être de notre société. 
  • Les ultra riches ont applaudi Macron d'entrée : L'ISF a été tout de suite supprimé sans contraintes : l'état aurait pu dire : si vous investissez l'argent que vous auriez du payer au titre de l'ISF, en France dans des investissement dans des entreprise en France, nous vous le remboursons (on veut voir avant de vous rembourser) .. là rien on le supprime sine die et vous faites ce que vous voulez ... d'un autre côté l'augmentation de la CSG elle n'a pas été repoussée ... boom appliqué dès le début ou presque et les réductions de taxe d'habitation ... faudra attendre fin 2018 pour certains et 2020 pour les autres ... prendre les français pour des imbéciles cela ne passait décidément pas. Il aurait juste fallu un peu de justice sociale dans le timing et la manière de contrôler ce qui était donné aux ultra riches, le pouvoir en place en agissant de la sorte s'est visiblement cru tout permis ... 
  • Payer l'essence 1.7 Euros le litre alors que le pétrole était à 75 USD/BBL quand en 2008 il était à 1,7 Euros le litre également mais que le baril était à 147 USD (je me souviens de la queue sur l'A13 à une station qui proposait 0,1 euros de moins que les autres) .... cherchez l'erreur, les français ont bien compris eux ... cela ne passait pas non plus. 
  • Obliger les français à acheter des voitures électriques alors qu'on leur avait dit depuis 30 ans d'acheter du diesel et que l'on fermait des lignes SNCF à la pelle en les remplaçant par des cars diesel Macron ... cela ne passait pas non plus.  
  • Etrangement ces mouvements étaient impensables en France pour la grande majorité des observateurs surtout depuis l'élection d'un président et un gouvernement progressiste en mai 2017 !! Au contraire c'est dans le cadre de l'élection de Marine Le Pen  que ces même observateurs (qui ont perdus la mémoire depuis) nous prédisaient que rien n'irait plus et que cela serait vite le Chaos en France. Je ne sais pas si 18 mois après l'élection cela est vite ou pas mais il semble bien que cela soit une élite progressiste qui nous offre la réalisation de cette prédiction. A méditer pour la prochaine fois peut être. 
  • Le gouvernement Macron - Philippe a pour l'instant réussi à remettre le couvercle sur le feu mais il n'a pas empêché les français et les françaises de souche (car ce sont ce français là très majoritairement qui ont été dans les rues et sur les ronds points) de se parler et de partager leur quotidien, le grand débat il n'a pas eu lieu avec Macron il a lieu entre les français partout désormais, la boite de pandore a été ouverte et elle ne se refermera pas et cela est probablement salutaire tellement ceux qui nous gouvernent sont déconnecté de la vie de la très très grande majorité des français et des françaises.
  • Des françaises d'ailleurs très représentées dans les gilets jaunes, c'est un signe de l'universalisme de cette souffrance et de la très grande souffrance des femmes seules avec ou sans enfants qui n'arrivent pas à s'en sortir, souvent cantonnée à des travails d'esclaves précaires, pénibles,  pas bien rémunéré ou tout à la fois et qui risquent de disparaitre du fait du développement de l'intelligence artificielle et de l'industrie du tout digitale, souvent des femmes  victimes de l'endoctrinement que constitue ce féminisme histérique prôné par les femmes qui elles sont bien confortables et protégées dans des fonctions politiques importantes, des artistes (comédiennes, écrivains, etc), des journalistes, etc qui n'ont aucune idée de la vie de la majorité des femmes pour qui elles aiment bien parler pour les autres sans avoir aucune idée de ce que les française veulent et vivent au quotidien. L'emblème de cette dérive étant actuellement incarnée par Schiappa qui prône l'égalité homme femme de manière totalement déconnecté de la réalité des femmes mais quand cela est sous ses propres yeux, ne dit rien et ravale sa salive : en effet Elizabeth Borne qui a pris la place du prince de Rugy au ministère de l'écologie en continuant d'avoir les responsabilité du transport qu'elle avait jusqu'ici ne se voir pas affublé du titre de ministre d'état alors que Hulot et De Rugy ses prédécesseurs l'était ... énorme accro à l'égalité de traitement homme femme si l'en est mais là silence radio de Shiappa qui a donc fini de perdre ici toute sa crédibilité dans son combat égalité homme femme. 
  • La sureprésentatation des français et françaises de souches dans le mouvement des gilets jaunes appele une réflexion : il semble que l'histoire de la France qui s'est constitué depuis des milliers d'années ait enraciné une notion de lutte des classes très prégnantes (comme lors des jacqueries au moyen âge, renaissance plusieurs épisodes jusqu'en 1675 dont nu pied en Normandie, de 1789 des bourgeois de Paris essentiellement, de 1830, 1848, 1870 ... 1968 mais là cela était plutôt les bobo parisiens qui se sont révoltés) dont les gilets jaunes sont aujourd'hui la manifestation moderne. A la différence de nombreux mouvement du 20 ème siècle, le mouvement des gilets jaunes est un regroupement des employés, ouvriers, agriculteurs mais aussi, et c'est une nouveauté cruciale, des petits patrons, commerçants (nous en avons vu quelque uns prendre la parole sur les plateaux télé) cette association de la petite bourgeoise, petit patronat et des classes ouvrières et agricole est très rare et elle a fait énormément peur au pouvoir en place. Les français d'origine africaine ou asiatique, n'ont pas cette culture de lutte des classes, on les a donc peu vu dans les cortèges de gilets jaunes et les ronds points. Par ailleurs le gouvernement ne voulant pas voir les quartiers se soulever en même temps que les centres villes a un peu délaissé les quartiers notamment car La police était bien accaparée par les mouvements des gilets jaunes.
  • Les récentes mesures sur les retraites, l'indemnisation du chômage inquiètent. Le vote par le parlement du traité de libre échange pollueur CETA (importation de produit de moindre qualité environnementale qu'en Europe, notamment viande ayant été traité aux médicaments non utilisé en France et ayant parfois mangé des farines animales, qu'en France en provenance du Canada dans des bateaux hyper pollueurs) en totale incohérence avec les dires du gouvernement qui lui aussi de fait perd le peu de crédibilité qu'il lui restait et qui a eu pour conséquence une attaque des permanence des députés de la majorité LREM qui ont voté ce traité abscon notamment par les agriculteurs qui vont se retrouver fortement impactés par cette compétition canadienne inégale ...Sans compter le Mercosur
  • Alors que 1 policier se suicide actuellement tous les 4 jours depuis que le mouvement des gilets jaunes à débuté et que les agriculteurs sont dans une même dynamique depuis de nombreuses années, que penser de la suite des événements .. 
  • Puisque les français se parlent, partagent entre eux plus que jamais, se ré-informent auprès d'organes de presse nouveaux et indépendants au lieu de s'informer chez les grands médias qui ne jouent plus leur role d'enquetes et d'investigations : Le Nombre Jaune, Revue de presse police et réalités, Médiapart, Agoravox, Le média, TV libertés, La revue de Presse de Pierre Jovanovic, Paul Jorion, Egalité et Réconcilliation sont parmi les médias alternartifs avec les plus grandes audiences, ils acquirent une indépendance de réflexion qui va les soustraire des manipulations de communication d'état. 
  • Puisque nous l'avons vu une récession approche pour le premier trimestre 2020 probablement et même peut être d'ici la fin de l'année. 
  • Vu la croissance des marchés, sans pause ou presque aux USA, depuis plus de 10 ans maintenant, la formation d'une bulle d'actif du fait des quantitatives easing successifs (au Japon depuis 1997, aux USA depuis 2009, en Europe depuis 2015) et dans la confiance que ces marchés ont accordés à ces banques centrales, des banques européennes nous l'avons vu qui sont très largement et majoritairement en piteux état, il est probable que cette récession prenne la tournure d'une nouvelle grave crise financière éventuellement prenant le tournant d'une crise de type 1929-1933, très déflationniste, suivie d'hyperinflation comme sous la république de Weimar que j'évoquais. 
  • La rentrée de la plupart des pays occidentaux dans les taux négatifs militent pour ce scénario qui ferait donc rentrer la France dans une étape toute autre de la crise sociale qui a débuté le 17 novembre 2018 et qui de mon point de vue n'en est qu'à ses prémisses car aucune véritable solution politique n'a été trouvée (rétablissement ISF, RIP et plus grande proportion de proportionnelles).
  • Il est donc probable que pour ce qui concerne la France, la deuxième partie de quinquennat Macron soit rock and roll et la manière avec laquelle ces turbulences vont être gérées par le gouvernement et président en place aura une grande influence sur le résultat des élections présidentielles de 2022, où il n'est pas impossible dans le contexte politique Européen et Français actuel (PS en décomposition avancée, rejoint dans cette décomposition par l'UMP), que l'on se retrouve avec une gauche non mondialiste (avec LFI en leader) et une droite non mondialiste (avec le RN en leader) au deuxième tour. Et si les mondialistes se réunissaient sous la même bannière, cela pourrait pousser les non mondialistes de droite et gauche d'en faire de même avant le premier tour et dans le pire des cas au second (sur la base du tout sauf cela mais qui cette fois ci fonctionnerait dans l'autre sens).
  • En effet le monde politique qui se répartissaient entre droite et gauche semblent aujourd'hui plus se construire entre mondiales et non mondialistes. Le gouvernement actuel surfe d'ailleurs sur cette redéfinition en créant un genre d'UMPS+Modem pas qu'aucun prédécesseur de Macron n'avait osé créer même si ils en avaient rêvé même si dans les faits cela existait depuis la première cohabitation de 1986 et même dès le virage de la rigueur de Mitterand en 1983 diront certains.
  • D'ailleurs, on note qu'en Europe (et dans le monde) il ne reste que la France, L'Allemagne, La Belgique, Les pays scandinaves, l'Espagne, L'Ukraine peut être  qui soient encore gouvernés  par des gvt uniquement faits de mondialistes. C'est plus très à la mode dirait on ... même les USA cherchent le repli stratégique sur soit comme solution à ce mal être que le règne de la consommation et finance sans frontière génère pour nous et la santé de notre bonne planète. 
  • Au final la trahison du vote non au référendum sur le traité de Lisbonne en 2005, Le sauvetage des banques en 2008/2009 à nos frais alors que la grande ennemie avant cela était la Finance, la répression massive des gilets jaunes sans solution politique au bout, la loi anti Fake news, puis le vote récent de la loi Avia, qui encadre comme jamais la liberté d'expression en France, il semble qu'une dérive autoritaire se soit emparée de nos gouvernants qui n'ait pas échappée aux Français et comme l'on sait que les Français ont un petit soucis avec l'autorité bête et méchante ... et de voir Macron se faire siffler et huer au défilé du 14 juillet (lors de sa descente des champs en command car) ou sur le terrain du stade de France lorsqu'il serait les mains des joueurs de la finale du TOP 14, 1 mois avant le 15 juin.
  • Personnellement j'attends avec impatience le résultat du Référendum d'initiative populaire RIP au sujet de la privatisation des Aéroports de Paris (ADP). Pour celles et ceux qui voudraient soutenir ce RIP pour qu'il ait lieu en 2020 (il faut pour cela réunir 4,7 millions de soutiens des gens inscrits sur les listes électorales) et ainsi peut être éviter la privatisation d'un bien commun stratégique pour notre sécurité qui apporte des centaine de millions d'Euros de revenus à l'état tous les ans qu'il faudra par la suite remplacer par plus d'impôts ou moins de dépenses .... bien qui  inclu, ce qui est moins connu,  notamment 6700 hectares de terrain qui vont bien au delà de l'aéroport et qui seront bétonné si ils deviennent privés : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1. Si vous ne voulez pas qu'il se produise de nouveaux ce qu'il s'est produit avec les autoroutes ... il faut faire quelquechose et apporter votre soutien, vous avez jusqu'au 12 mars 2020, la démarche est pas si compliquée (il suffit de bien lire les consignes et d'avoir sa carte d'électeur à côté de soi) même si évidemment le gvt fait tout pour ne pas faciliter la vie aux citoyens ... Faites passer à vos amis et proche, n'hésitez pas personne n'en fait la pub à la télé ou dans les journaux bien entendu.
  • Pour info le RIP nécessite 1) soutien de 285 parlementaires  fait en avril 2019 2) validation du conseil constitutionnel ou d'état, obtenu mi mai 3) soutien des français inscrit sur les listes électorales depuis 13 juin 2019. Actuellement 620 000 soutien ont été recueillis. Paris est en tête avec près de 4 %  et plus de 5 % déjà dans certains quartiers des inscrits qui ont soutenus  le RIP ADP. On peut suivre l'évolution totale, par département et ville ici : https://www.adprip.fr

Anecdote pour finir

  • La finance internationale et sans frontières gouverne toute politique d'état depuis qu'il est interdit d'emprunter à 0% (héritage de notre culture chrétienne où l'usure était interdite comme dans la religion l'islam d'ailleurs) à la banque centrale de son pays (jusqu'en 1973, merci George Pompidou (qui lui aussi travaillait pour Rotschild comme notre Président actuel, avant de devenir président des français, rien ne se passant par hasard) et qu'il faudrait désormais emprunter aux banques avec un taux d'intérêt, pas de déficit au delà de 3%,  payer les intérêts de notre dette rubis sur ongle, sauver les banques qui capotent (Les pertes sont pour les contribuables et les bénéfices sont pour les actionnaires), pas emprunter plus de 60 % du PIB, pas de déflation autorisée, croissance du PIB obligatoire ... C'est toujours ce que l'on nous sert pour nous dire à la fin moins de retraite, moins de droits au chômage, moins de sécurité sociale (moins d'hôpitaux, de médicaments remboursés), etc.  Plus de taxe pour boucher les trous. La finance est le bon prétexte pour nous rendre encore plus esclave que l'on est avec de moins en moins de droits.
  • Pour l'instant je n'ai pas encore vu quelqu'homme d'état essayer de l'utiliser pour le bien commun lorsqu'une occasion se présente. Pourtant comme je vais vous le montrer la situation financière mondiale actuelle s'y prêterait bien. 
  • Ainsi aujourd'hui la France emprunte à 10 ans à -0,24 % sur les marchés ... alors que les USA empruntent à 1,76 % pour la même échéance ... avec un taux de change EUR/USD à 1.12 ... si la France empruntait 100 Milliards d'Euros à 10 ans (depuis 2008 la dette de la France a grimpé de 1000 Milliards d'Euros soit 100 Milliards pas an en moyenne ... et dont 600 Sous Sarkozy pour sauver les banques et l'Euro, au travers de la Grèce notamment) et achetait de la dette américaine même échéance on récupérerait 112 Milliards de dette US qui deviendraient 133 Milliards de USD au bout de 10 ans (que l'état US nous rembourserait), en imaginant que le EUR/USD reste la même taux cela ferait 119 Milliards d'Euros. De l'autre côté la France devrait rembourser 97.7 Milliards d'Euros à ses prêteurs du fait du taux négatifs. En Utilisant les 119 milliards, il lui resterait 119 - 97.7 = 21.3 Milliards d'Euros, ... et si vous croyez à mes prévisions USD/EUR on pourrait peut être même avoir un transfert qui se fait avec un taux à la parité et cela ferait 36 Milliards d'Euros de gain ... elle est pas belle la vie ... cela permettrait de boucher le trou de la sécu et les taxes par exemple. Plus nécessaire de nous rabâcher sans cesse qu'il faut partir plus tard à la retraite. En plus cela aurait un petit côté sympa de se faire aider par nos amis américains et par les banques qui nous aiment tant.
  • Personne n'en parle, est ce par ce que cela est dangereux (il y a un risque de change), pas moral ... mais est ce moral de sauver les banques sans les nationaliser, ou alors cela est il trop progressiste pour ce gouvernement progressiste. Il est étonnant que Macron le banquier n'est pas eu cette idée, est ce à dire que sa compétence de banquier doive être remise en cause.
  • Vous l'aurez compris cela ne serait pas une solution, viable sur le long terme mais pourrait être très facilement réalisées quelques années si l'on avait vraiment la volonté de la mettre en oeuvre (on a bien prêté aux grecs sans espoir d'être un jour remboursés, me dites pas que l'oncle Sam c'est la Grèce !!).Serait on uniquement condamné à renflouer les autres (11 Millards aux pays d'Europe de l'Est pour qu'ils nous envoient leur travailleurs détachés qui ne paient pas de charges chez nous mais chez eux, les camions de l'est qui défoncent nos autoroutes et nous polluent : pourquoi ne pas les mettres sur des rails comme en Suisse ... pas facile une fois que la SNCF est à genoux et c'est pas dans la tendance ... car Macron oblige). 

J'espère que ces analyses économiques, boursières et réflexions politiques vous aurons interpelées et intéressées. N'hésitez pas à les partager avec vos proches et amis.

Je vous rappelle que ce ne sont que mes vues et analyse et ne vous engage pas à les suivre de quelques manières que cela soit mais j'espère qu'elles seront utiles pour vous constituer votre propre analyse et réflexions sur les sujets abordés.

Je pars dans deux jours en Afrique pour presque 3 semaines, je ne pourrai probablement pas vous répondre, ni publier durant cette période. Alors sauf dans prochaines 24 heures, je ne pourrai vous répondre et dans ce cas je le ferai à mon retour. En attendant, bon mois d'août à toutes et tous.

Et surtout, soyez prudent sur les marchés boursiers et pas que.

Bréhat

 

 

 

 

Repost0
3 novembre 2018 6 03 /11 /novembre /2018 17:37

Bonsoir, 

En clôturant hier à 5102 pts le CAC a activé (comme attendu cf mon billet du 01/11) la vague de hausse CT initiée le 24/10. 

En voici ses potentiels selon mon modèle :

  • Potentiel mini : 5170 - 5250 pour autour du 08/11 avec VIX EPCR5J aux environs de 10,5. 5210 plus particulièrement visé. Probabilité 99 %
  • Potentiel moyen : 5270 - 5290 pour autour du 30/10 (oui ce n'est pas une erreur) avec VIX EPCR5J aux environs de 10,3. 5290 plus particulièrement visé. Probabilité 55%
  • Potentiel d'extension : 5390 - 5480 pour autour du 21/11 avec VIX EPCR5J aux environs de 9,6. 5425 plus particulièrement visé. Probabilité 45 %

Il y  a un gap baissier qui se trouve en travers de la route du potentiel d'extension à 5349 - 5355 qui a été ouvert le 08/10. Il en existe un autre ouvert en mai 2018 mais au delà, proche des sommets de 11 ans (les 5600 pts atteints en mai 2018 n'avaient plus été atteints depuis décembre 2007).

Le potentiel moyen semble ne plus devoir être regardé car la date objectif donnée par mon modèle est déjà périmée. Reste le potentiel mini et celui d'extension qui a une probabilité importante (mais avec le gap du 08/10 au travers de son chemin). On sera donc très prudent. Si le potentiel d'extension est inaccessible, alors le CAC devrait faire un nouveau plus bas dans la baisse de MT initiée depuis mai 2018. Sinon il se pourrait que le CAC ait déjà débuté une vague de hausse MT.

Nous surveillerons donc avec prudence les marchés en ce mois de novembre (avec le début de l'entrée en vigueur demain des sanctions contre l'Iran qui pourrait perturber le marché du pétrole et par ricochet celui des marchés financiers et jeudi 06/11 les élections de mid-term aux USA). En fin de mois nous devrions être fixés. 

A partir du 08/11, tout passage sous 5047 devra être pris comme un signe d'une poursuite de la baisse de MT (qui pourrait donc aller vers son potentiel d'extension voir mon billet du 22/10). Par contre tout passage des 5355 serait un signe de force indiquant probablement qu'une nouvelle vague de hausse MT vient d'être lancée (cela sera à confirmer).

Un mois de novembre fort incertain mais fort intéressant. Le CAC est au milieu du guet, il va devoir choisir. 

Bon week end,

Bréhat

Repost0
1 novembre 2018 4 01 /11 /novembre /2018 20:03

Au travers de ce billet je tenais à remercier les quelques donateurs qui contribuent spontanément à me soutenir dans mon effort de publier ici mes analyses sur le CAC, Pétrole, Or et Eur/USD ainsi que sur l'économie. Ils se reconnaitrons et je les en remercie vivement pour leur générosité, je le prends comme un témoignage supplémentaire que mon travail est apprécié et me donne un peu plus de courage pour le poursuivre malgré les contraintes de ma vie professionnelle et familiale qui parfois m'en détourne.

Si vous me suivez régulièrement vous savez que je n'en parle jamais normalement mais puisque j'ai l'occasion d'écrire sur ce point, sachez que si vous aussi vous appréciez mon travail et souhaiter me le faire savoir aussi en me soutenant par un don, vous pouvez le faire en utilisant le bouton "faire un don" qui se trouve en haut à gauche de la page principale de mon blog. C'est ultra simple , cela fonctionne avec paypal ou carte bancaire via site paypal (à ma connaissance il n'y a aucun frais financier qui vous seront imputés en plus de votre don).

Pour celles et ceux que cela intéresse et intrigue : il n'y a aucune obligation de fréquence, cela peu être ponctuel : 1 fois et puis c'est tout, 1 fois par an, mensuel ... il n'y a aucune règle, c'est vous qui décidez de tout (il faut par contre, je crois,  faire la démarche à chaque fois que vous souhaitez donner ).

Bonne soirée,

Bréhat

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Bréhat
  • Le blog de Bréhat
  • : Trader le CAC grâce à un modèle exclusif et innovant identifiant chaque vague avec un potentiel points à une date donnée. Modèle ayant un excellent track record depuis sa mise en service en août 2010. Ce blog s'adresse aussi à celles et ceux qui désirent suivre l'actualité économique de manière contrariante (loin des informations edulcorées distillées dans la presse specialisée et les médias) car ils pensent que cette crise n'est malheureusement pas terminée.
  • Contact

Provenance visiteurs

Locations of Site Visitors

Recherche